Dernières nouvelles EU Green Week 2018_fr

Sarrebruck, 28/06/2018
Lors de la journée Green week: Cellules énergétiques dans la Grande Region - une option d'un approvisionnement transfrontalier en électricité pour l'avenir

Certification of participation, Green Week 2018

 

Dans le cadre de la Green Week de la Commission Européenne, les premiers résultats de la simulation des "Cellules énergétiques - approvisionnement régional en électricité dans la Grande Région" ont été présentés le mercredi 27 juin à Remich (Luxembourg). Ainsi la structure des quarte cellules énergétiques et la représentation de chacune des cellules étaient mises en avant dans les premières simulations. Celles-ci montrent que le contrôle des pompes à chaleur, par exemple, permet le déplacement de la consommation d'électricité dans des périodes où il y a suffisamment d'électricité à partir des énergies renouvelables au sein de la cellule énergétique. De l'autre côté une production flexible d'électricité, par exemple à partir des centrales de cogénération, peut être diminuée pendant les périodes où les énergies renouvelables fournissent de l'électricité à des prix favorables.

L'idée du projet est de créer des cellules énergétiques transfrontalières, qui utilisent et échangent entre elles une part majeure d'électricité produite à partir des énergies renouvelables (ENR) sur place.

Au total, quarte cellules énergétiques virtuelles ont été installées: à Metz (F), à Remich (L), en Belgique orientale autour de la ville d'Eupen (B) et à Trèves (D). Celles-si sont interconnectées au niveau transfrontalier, ce qui permet d'équilibrer la production et la consommation d'électricité par le biais de différentes options de flexibilité. Un échange transfrontalier d'électricité entre les cellules énergétiques sera également testé dans un modèle.

Le pilotage des installations de production et des consommateurs au rythme du négoce à court terme aux bourses d'électricité est un point crucial dans le projet. Pour ainsi faire un soi-disant contrôleur en ligne intervient. I s'agit soit d'un moyen de stockage comme une centrale de pompage ou une batterie soit d'une combinaison de plusieurs moyens de stockage.

Dans la première simulation, les données réelles des installations de Trèves et de la Belgique de 'année 2014 ont été traitées d'une telle manière que les effets de l'utilisation flexible des centrales de cogénération et des pompes à chaleur ont pu être mis en avant. "A l'heure actuelle, les installations de cogénération ne réagissent pas d'une manière flexible aux besoins régionaux en électricité. Néanmoins alles sont des unités de production idéales étant suffisamment flexibles sans pour autant négliger la production de chaleur. Ainsi elles peuvent combler à court terme l'écart entre la demande et la production en électricité tout en respectant la disponibilité des ENR à ce moment-là", explique Raphael Stott, ingénieur de projet chez Stadtwerke Trier. Au cas où elles seront équipées d'un moyen de stockage thermique, les pompes à chaleur peuvent ègalement contribuer à un èquilibre entre la production et la consommation.

"Cependant, le client final ne se rend ni compte de la disponibilité au pas des ENR ni des encombrements éventuels das les réseaux. Ces derniers peuvent conduire à des coupures temporaires des énergies renouvelables malgré le fait qu'elles coutent trés peu chères en bourse", exlique Barbara Dröschel, coordinatrice du projet chez IZES.

Et c'est précisément cette coupure qui doit être réduite en consommant l'électicité là où elle est produite, c'est-à-dire dans les cellules énergétiques elles-mêmes. Au cas où une cellule produit un surplus en électricité malgré toutes les options d'equilibrage utilisées avant, ce surplus sera transmis à la cellule avoisinante.

"Ceci on peut s'imaginer comme une gaufre remplie de niel en tenant compte du niveau de remplissage des gaufres voisines, d'où le nom de notre projet", explique Barbara Dröschel. "Pourtant, nous tenons à mettre en avant que les cellules énergétique ne sont pas autosuffisantes, elles restent par contre connectées au réseau public."

Le projet est subventionné par le programme Européen Interreg VA "Grande Région" et par le ministère du travail, de l'économie, de l'énergie et du transport en Sarre. Au total il ya sept partenaires dans le projet. Il s'agit de L'IZES à Sarrebruck qui est bénéficiaire chef de file. Les autres partenaires sont les régies de Trèves (SWT) et de Metz (uem), la communauté Germanophone en Belgique, la coopèrative d'énergie belge Courant d'air, le fournisseur Belge Cociter ainsi que la ville de Remich et son fournisseur Eida au Luxembourg.

Energiewaben_Rendering 01_160926_Ausschnitt mit Logo_HP.jpg
La nouvelle Gare Routière, Valentiny hvp architects

Interlocutrice:

Barbara Dröschel, IZES gGmbH, droeschel@izes.de, +49 (0)681 844 972 52

 


 

Celluels Energétiques

Un réseau transfrontalier de production d'électricité décentralisée dans la région Saar-Lor-Lux, en Belgique et en Rhénanie-Palatinat au niveau du réseau de distribution.

Cellules Energétiques

Lors du Sommet de la Grande Région en mars 2014 celle-ci a souhaité s'engager dans une véritable transition énergétique et se positionner comme modèle pour d'autres régions au sein de l'Union européenne en matière d'énergie renouvelable et d'efficience énergétique. Les ressources étant disponibles dans la Grande Région, les énergies renouvelables comme le vent et le photovoltaïque mais aussi les bioénergies vont se développer. Il n' existe toutefois pour 'heure aucun échande énergetique entre les différents pays et régions de la Grande Région. Afin d'améliorer la situation, les infrastructures énergétiques doivent être plus fortement interconnectées afin de permettre un échange d'énergie et ainsi parvenir à répondre au mieux auf fluctuations du système électrique. Le concept de cellules énergétiques propose une solution possible pour atteindre cet objectif.

Avant tout il faut concevoir 4 cellules énergétiques dans la Grande Région:

  • Une cellule énergétique à Trève en Rhénanie-Palatinat et environs
  • Une cellule énergétique à Metz en Lorraine et environs
  • Une cellule énergétique à Rémich au Luxembourg
  • Une cellule énergétique en Belgique Orientale

4 cellules énergétiques dans la Grande Région

4 cellules énergétiques dans la Grande Région


Une consortium de 8 partenaires c'est formé afin de mettre en œuvre ce projet. 11 partenaires stratégiques les accompagnent et pourront répondre à des questions spécifiques. La structure du consortium des décrite dans le schéma ci-dessous.

Plus d'informations des partenaires et leur rôle dans le projet.

 

Le consortium des Celluels Energétiques

 

konsortium_fr.png